Foot /Regragui : ''Nous disposons de six mois pour revoir notre jeu et pour progresser''

5437685854_d630fceaff_b-

« A mon sens, on n’a pas été assez agressifs sur le plan offensif » (Walid Regragui)

1
Partager :

Rabat - Le match nul face au Cap-Vert est une bonne opportunité pour l’équipe nationale de progresser avant la Coupe d’Afrique des nations, a indiqué lundi le sélectionneur national, Walid Regragui.

« Le match d’aujourd’hui a été difficile et nous n’avons pas pu trouver des solutions malgré les changements que nous avons apportés », a-t-il souligné en conférence de presse d’après match, ajoutant que ce nul est susceptible de permettre au groupe de revoir sa prestation et de s’améliorer en prévision des prochaines rencontres.

« A mon sens, on n’a pas été assez agressifs sur le plan offensif », a-t-il expliqué, ajoutant que le Onze national « a manqué d’intensité avec beaucoup de déchets ».

Walid Regragui a noté qu’il attend beaucoup plus des éléments nationaux lors des prochaines échéances, ajoutant que ce match a été l’occasion d’engager de nouveaux joueurs et de voir leur potentiel.

« Nous disposons de six mois pour revoir notre jeu et pour progresser », a-t-il dit, notant que "le retour des joueurs absents va revigorer notre effectif".

« L’essentiel pour nous s’est d’être prêts pour la Coupe d’Afrique et le match contre le Cap-Vert était l’occasion de voir de nouveaux joueurs et d’essayer beaucoup de nouvelles choses », a déclaré le sélectionneur national, rappelant que le match intervient en fin de saison, ce qui a affecté la fraîcheur des joueurs, en particulier ceux évoluant en Europe comme Amrabat et Hakimi.

Pour sa part, le sélectionneur du Cap-Vert, Pedro Brito a indiqué que « le match était difficile face au Maroc, mais nous avons réussi à bien gérer la rencontre contre une équipe qui a bien joué ».

« Je pense que le Maroc dispose d’une très grande équipe, en témoigne sa prestation en Coupe du monde. Nous sommes fiers d’avoir pu jouer ici au Maroc », a-t-il souligné, ajoutant que son schéma tactique a privilégié les contre-attaques pour tenter de déstabiliser la défense marocaine.

« Le Maroc nous a donné du fil à retordre notamment en défense, mais il nous a montré qu’on peut être menaçants sur des actions en contre-attaques », a expliqué le coach cap-verdien, notant toutefois que son équipe n’a "malheureusement pas pu concrétiser ses occasions en buts".

Un nul et des Capverdiens menaçants en contrattaque

La sélection nationale de football et son homologue cap-verdienne se sont quittées sur un nul blanc (0-0), à l’issue du match amical disputé lundi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat.

Dès l’entame du match, les hommes de Walid Regragui ont montré un visage offensif en s’accaparant le ballon avec des débordements sur les flancs ayant abouti à la première occasion qui s’est présentée à Abderrazak Hamed-Allah à la 5 e minute.

Les Lions de l’Atlas ont maintenu la pression sur le bloc défensif des Cap-verdiens et ont, à plusieurs reprises, été proches d'ouvrir le score, à l’instar d'Imrane Louza et Hakim Ziyech, qui a porté le brassard du capitaine d’équipe lors de ce match.

Les Cap-verdiens, eux, se sont montrés menaçants sur des contre-attaques rapides pour tenter de surprendre les éléments nationaux qui ont fait montre de solidité défensive.

De retour des vestiaires, les changements opérés par Walid Regragui, avec l’entrée de Youssef En-Nesyri, Oussama Idrissi, Jawad El Yamiq et Zakaria Aboukhlal ont dynamisé le jeu du Onze national qui s’est montré plus déterminé à ouvrir la marque.

Devant des gradins combles et des supporters enthousiasmes, les Lions de l’Atlas ont maintenu tout au long de la seconde période une pression constante sur la ligne défensive du Cap-Vert sans pour autant réussir à inscrire le but de la victoire.

Ce match amical contre le Cap-Vert s'inscrit dans le cadre des préparatifs de la sélection nationale pour sa rencontre face à l’Afrique du Sud le 17 juin à Johannesburg, pour le compte des éliminatoires de la CAN Côte d’Ivoire-2023.