Pelé, les Lions de l'Atlas ont ''fait briller'' toute l’Afrique au Qatar

5437685854_d630fceaff_b-

Les premières pages de quotidiens britanniques relatant le décès de la légende du football brésilien Pelé, décédé le 29 décembre 2022. Pelé est décédé à l'âge de 82 ans après avoir souffert d'une "défaillance multiple des organes" à la suite d'un long combat contre le cancer. Les stars actuelles et passées du football ont rapidement salué le plus grand joueur de l'histoire de ce sport. (Photo par ISABEL INFANTES / AFP)

1
Partager :

 

Casablanca - Pelé, le génie du ballon rond, qui a éclaboussé les terrains de son talent singulier nous a quittés jeudi à l'âge de 82 ans. C’est une légende du football mondial qui tire sa révérence, mais le Brésilien va rester dans les mémoires comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps, qui a à son actif de nombreux records impressionnants.

Icône mondiale, le "Roi" Pelé était particulièrement admiratif du football africain, exprimant toujours son souhait de voir une équipe africaine sacrée en Coupe du monde.

Dans sa dernière publication sur Instagram, le 18 décembre courant, Pelé n’a pas manqué de féliciter la sélection marocaine pour sa performance "incroyable" en coupe du monde, estimant que les Lions de l'Atlas ont "fait briller" toute l’Afrique au Qatar, en terminant à la 4ème place du Mondial-2022

"Je ne pouvais manquer de féliciter le Maroc pour l'incroyable parcours (en coupe du monde). C'est super de voir l'Afrique briller", a écrit le Brésilien sur son compte Instagram, alors en lutte avec la maladie qui allait l’emporter quelques semaines plus tard.

Durant sa carrière, Pelé, l’unique joueur à avoir remporté trois coupes du monde, a rencontré à plusieurs reprises des équipes africaines, en matches amicaux, et il a toujours dit apprécier le football africain et le style de jeu de ses joueurs.

En 1976 lors d’une visite au Maroc, il ne cache pas sa grande admiration pour l'attaquant marocain Larbi Ben Barek (1917-1992), estimant qu’il était le meilleur joueur de son époque.

"Si je suis le roi du football, alors Ben Barek en est le Dieu", a dit le Brésilien pour qualifier le talent unique de "La perle noire".

Le 4 avril 1975 à Rabat, Pelé, champion du monde en 1970, a décoré les Lions de l’Atlas ayant pris part à un Mondial pour la première fois de leur histoire.

Pelé croyait dur comme fer que l’avenir du football africain sera brillant, estimant qu’une équipe africaine finira par gagner un jour la Coupe du monde.

Edson Arantes do Nascimento, dit "Pelé", triple champion du monde avec l'équipe nationale du Brésil, est décédé jeudi à 82 ans, à Sao Paulo, où il était hospitalisé pendant un mois pour traiter un cancer du côlon.

Depuis le décès de Pelé, les réactions se sont multipliées pour rendre hommage à cette icône absolue du football mondial et saluer sa mémoire.

La Fédération internationale de football (FIFA), qui l'avait désigné "Footballeur du XXe siècle", a rendu hommage à Pelé, "l'immortel à jamais avec nous", dédiant son site internet à la mémoire du Brésilien.

La FIFA a rappelé par ailleurs, plusieurs des records établis par la légende Pelé, qui "reste à ce jour le plus jeune champion du monde de l'histoire" lors du sacre du Brésil en 1958 en Suède. Pelé n'a alors que 17 ans.

Le gouvernement brésilien a décrété jeudi trois jours de deuil officiel pour la mort de sa légende, tandis que l'État de Sao Paulo et la mairie de la ville de Santos, où Pelé a passé une grande partie de sa carrière professionnelle, ont décrété un deuil officiel de sept jours.

Les funérailles du triple champion du monde sont prévues lundi et mardi prochains à Santos.