Le Maroc 4ème producteur mondial des figues

5437685854_d630fceaff_b-
672
Partager :

El Hajeb - ‘’Potentialités génétiques du figuier au Maroc et opportunités de valorisation’’ est le thème d’une journée portes-ouvertes, qui aura lieu le 16 octobre au domaine expérimental d’Aïn Taoujdate, dans la province d’El Hajeb.

Initiée par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA/Meknès), cette manifestation offrira l’opportunité de partager avec les acteurs de cette filière les récents résultats des recherches sur le figuier acquis dans le cadre des programmes de recherche de l’INRA, notamment ceux émanant d’un projet soutenu par le Mécanisme compétitif de recherche développement et vulgarisation au Maroc (MCRDV 2017-2019), parrainé par le département de l’agriculture.

La journée sera également marquée par une présentation du patrimoine génétique arboricole en collection au domaine expérimental d’Aïn Taoujdate, dont le figuier.

Selon ses organisateurs, la rencontre constituera notamment un espace de rencontre entre chercheurs, experts, cadres de développement et de conseil agricole, ainsi que les professionnels pour partager leurs expériences et discuter des orientations futures pour la promotion de cette filière.

Les recherches engagées à l’INRA ont mis en relief l’originalité du patrimoine génétique national, renfermant une grande diversité génétique avec des spécificités géographiques distinctes, indique un communiqué de l’INRA, relevant que les travaux entrepris sur l’importante collection installée au Domaine Expérimental d’Aïn Taoujdate, avec un riche patrimoine en génotypes de figuier dont des variétés étrangères, ont permis de sélectionner un nombre de variétés performantes en termes de productivité, qualité du fruit et aptitude au séchage.

Des recherches récentes ont principalement été axées sur les potentialités génétiques du matériel végétal, les opportunités offertes par la diversité de la qualité du fruit et les voies pour la valorisation de la production considérant le choix des variétés adéquates pour chaque type de transformation.

Le Maroc se positionne en 4ème producteur de figues à l’échelle mondiale, grâce notamment à l’intérêt accordé à cette filière par le Plan Maroc Vert. Cette culture joue également un rôle socio-économique ''important'' dans plusieurs régions du pays, particulièrement au niveau des provinces du nord, dont Taza, El Hoceima, Taounate, Chefchaouen et Ouazzane.