Presque 2 milliards de personnes porteurs de la tuberculose

5437685854_d630fceaff_b-
185
Partager :

Genève - "Un quart de la population mondiale est porteur de la tuberculose", une maladie infectieuse la plus meurtrière depuis 3 ans, a souligné la directrice du partenariat de l'ONU "Stop TB", Lucica Ditiu.

"Actuellement, un quart de la population mondiale porte la maladie, et parmi ces gens, 10% vont développer la maladie chaque année", a expliqué à la télévision publique suisse RTS, la directrice de Stop TB, qui coordonne la lutte contre la maladie sur le plan international entre 1500 organisations gouvernementales, ONG et groupes de patients.

"Personne n'imagine qu'on peut la contracter en France, en Suisse, en Allemagne ou aux Etats-Unis. Et pourtant, elle est là. Elle se transmet par l'air, comme n'importe quelle grippe. Des études récentes montrent que le simple fait de voyager quelques heures en avion ou de stationner dans un endroit bondé peut suffire à vous infecter (...)", a fait observer Mme Ditiu.

"Il y a un problème de sécurité sanitaire, surtout qu'une forme multirésistante de la maladie circule en Europe, où elle est très courante, bien plus qu'ailleurs", a-t-elle ajouté.

Une conférence du Fonds mondial contre le paludisme, le sida et la tuberculose s'est tenue récemment à Lyon, au cours de laquelle les chefs d'Etat et de gouvernement se sont engagés à augmenter le financement de la lutte contre ces trois maladies.

Le directeur du Fonds, Peter Sands, a avancé le montant de 14,02 milliards de dollars de promesses de dons, ce qui correspond aux objectifs fixés.

La tuberculose, en particulier, est devenue, depuis 2016, la maladie infectieuse la plus meurtrière de la planète, dont l'une des principales causes est la malnutrition. Au total, en 2016, plus de 10 millions de personnes ont contracté la maladie et 1,7 million en sont mortes dans le monde.

L'Inde recense un quart des cas de tuberculose dans le monde. L'an dernier, 2,150 millions personnes ont été traitées pour cette maladie, alors que le ministère de la santé estime que plus de 500.000 cas supplémentaires n'ont jamais été détectés.

D'après l'Organisation mondiale de la santé, l'Indonésie, la Chine, les Philippines, le Nigéria, le Pakistan et l'Afrique du Sud représentent avec l'Inde 64% des cas dans le monde.