COVID-19 : les enfants restent vulnérables et doivent être protégés

5437685854_d630fceaff_b-
248
Partager :

Nations-Unies – Les enfants de différents âges restent tout aussi vulnérables que les adultes à la pandémie de COVID-19, malgré le fait que, généralement, ils ont tendance à montrer des symptômes moins sévères de la maladie, a affirmé mercredi l'organisation des Nations-Unies.

"Les enfants sont susceptibles de contracter la COVID-19 au même titre que tout autre personne", a déclaré, lors d’une téléconférence, le Dr Maria Van Kerkhove, épidémiologiste spécialiste des maladies infectieuses à l’organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il est vrai que nous observons des taux d’infection moindres chez les enfants, et ceux parmi eux qui développent des symptômes ont tendance à avoir une maladie moins sévère en comparaison aux adultes et en particulier aux adultes âgés", a relevé Mme Van Kerkhove.

"Cependant, ceci n’est pas universel", a fait observer la responsable onusienne, lors de cette téléconférence qui a vu le lancement d’un plan mondial d’aide humanitaire de 2 milliards de dollars pour financer la lutte contre la COVID-19 dans les pays les plus pauvres du monde.

"Nous avons vu certains enfants développer une maladie grave, et nous avons observé la mort de deux enfants à l'échelle mondiale", a-t-elle averti.

"Les enfants sont, par conséquent, à risque et constituent une population vulnérable que nous devons tout faire pour la protéger", a insisté la responsable de l’OMS.