Mutinerie à la prison de Aïn Sebaâ



1445
Partager :

Dans un communiqué diffusé à la presse, la DGAPR affirme qu’une tentative d’évasion a eu lieu au centre de rééducation de Aïn Sebaâ «Selon les premières données dont nous disposons, cette tentative a été préparée à l’avance par plusieurs pensionnaires (…) Ils ont provoqué un incendie à l’aide de couvertures dans leurs cellules afin de créer une fumée pour attirer l’attention des gardiens présents dans le but de les attaquer et de s’évader. Ensuite, ils ont essayé d’ouvrir le portail en bois qui donne accès aux armes, mais sans succès (…) Après s’être évadés de leurs cellules, ils ont commencé à tout détruire dans la cour où se trouvait un autocar de la prison et ont attaqué d’autres gardiens qui étaient intervenus sur les lieux, ce qui a causé de légères blessures à quelques agents de la sécurité», précise le communiqué. La MAP de son côté précise que neuf pensionnaires du centre de rééducation Ain Sbâa de Casablanca ont été atteints d’asphyxie, suite à un incendie qui s’est déclaré, jeudi soir, dans cet établissement, selon un bilan provisoire. L’incendie, qui s’est déclaré vers 19h30, a causé l’asphyxie de nombre de pensionnaires, ce qui a nécessité leur transfert à l’Hôpital Mohammed V à Hay Mohammadi pour recevoir les soins nécessaires, indique-t-on auprès des autorités locales. Des colonnes de fumées s’élèvent au-dessus du centre et des ambulances s’emploient toujours à évacuer les personnes atteintes vers l’hôpital, alors que les éléments de la protection civile s’affairent à circonscrire les flammes.