Les États membres de l'OCI réunis pour essayer de faire face au projet sioniste d’annexion

5437685854_d630fceaff_b-
205
Partager :

Djeddah - La réunion d'urgence au niveau des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a débuté dimanche à Djeddah, en Arabie saoudite, pour discuter de l'annonce par le Premier ministre israélien de son intention d'annexer des territoires de la Cisjordanie occupée à Israël.

Cette réunion, à laquelle le Maroc est représenté par la secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, devra discuter de la grave escalade israélienne, relative à l'intention du premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, d'annexer, en cas de sa réélection, la vallée du Jourdain, la partie nord de la mer Morte et l'ensemble des colonies en Cisjordanie.

Au début de la réunion, le secrétaire général de l'OCI, Yusuf Bin Ahmed Al-Othaimeen, a souligné la centralité de la question palestinienne, appelant la communauté internationale à mettre fin à la politique d'agression menée par Israël contre le peuple palestinien.

Al-Othaimeen a déclaré que l'action agressive du gouvernement israélien constitue une violation des résolutions du Conseil de sécurité, affirmant la condamnation du plan israélien de changer l'identité historique de la Palestine.

De son côté, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Malki, a déclaré que l'annonce par Netanyahu de son intention d'annexer la vallée du Jourdain sapait les accords et résolutions internationaux, avertissant des péripéties de ce différend avec Israël.

Pour sa part, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Assaf, a mis en avant le rejet par les pays arabes des actions et déclarations israéliennes, soulignant que la question palestinienne restera toujours au centre des préoccupations des pays arabes.

L'Arabie saoudite, qui préside le 14ème sommet islamique ordinaire, avait appelé mercredi dernier à une réunion d'urgence de l'Organisation de la coopération islamique au niveau des ministres des Affaires étrangères pour discuter des déclarations de Netanyahu et élaborer un plan d'action urgent pour contrer cette déclaration.

Mardi dernier, Netanyahu avait promis, en cas de victoire, d'annexer à l'Etat d'Israël une grande partie de la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte, territoires palestiniens occupés par l'Etat hébreu depuis 1967.