Elim Mondial 2022 : Zoom sur la poule du Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
583
Partager :

Du mercredi 4 septembre 2020 au mardi 16 novembre 2021, se disputeront dans la zone Afrique les éliminatoires du Mondial qui se jouera au Qatar en 2022. Une compétition qui sera aussi interessante que le site Casino777

Des 40 nations qui s’expliqueront durant les phases de poules et les matchs de barrage, il ne restera plus 5 pour représenter le continent berceau de l’humanité. Mais avant l’étape finale des matchs a élimination directe, il faudrait affronter avec succès les phases de groupe. Parmi les candidats au pays du Golfe qui organise la 22è édition du mondial, il y a le Maroc. En dépit d’une élimination très précoce à la CAN en Egypte l’an dernier, les Lions de l’Atlas demeurent toujours une grande force de frappe sur le continent. Logés dans la poule I des éliminatoires, les mondialistes de 2018 seront en compagnie de la Guinée, de la Guinée-Bissau et du Soudan. Retour sur le groupe du Maroc dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

Les Lions de l’Atlas du Maroc

L’un des sérieux prétendants africains pour Qatar 2022 est le Maroc. Déjà présents en Russie en 2018, les enfants du Royaume Chérifien ont pour objectif de se qualifier une nouvelle fois. Dans son groupe, le Maroc part favori devant les trois autres formations. C’est une poule qu’il devrait passer normalement sans inquiétude car il y a la potentialité pour y arriver. Quoi qu’on dise, les Lions de l’Atlas restent l’une des meilleures formations en Afrique. Son rang au dernier classement FIFA (43è au classement général) en dit long sur les talents que regorge cette nation. Avec à sa tête le Bosnien Vahid Halilhodzic, les objectifs sont clairs. Il faut se qualifier aux deux prochains grands rendez-vous footballistiques en Afrique et dans le monde. Le Mondial faisant partie de ces deux objectifs, il n’est donc pas question de laisser filer une telle opportunité. La déception de la CAN 2019 est à vite oublier. Même si pour l’heure, cette situation est loin d’être derrière eux. Le début mitigé des éliminatoires vient leur rappeler un douloureux souvenir dont les Ecureuils du Bénin peuvent s’en réjouir. Malgré donc son statut de favori, le Maroc va devoir batailler très dur face à des adversaires qui joueront aux troubles fêtes jusqu’au bout. 

La Guinée

Le Syli National est la formation qui va beaucoup rivaliser avec les Lions de l’Atlas. Même si la CAN 2019 s’est plus ou moins bien passée, les guinées sont entrés de plein pied dans les éliminatoires de l’expédition Camerounaise avec 4 points recueillis en 2 matchs. Une victoire à domicile et surtout, mais surtout un bon match nul en terre malienne permet aux coéquipiers de Naby Kéita d’être le dauphin du Mali dans la poule A des éliminatoires de la CAN 2021. Forts de cette rencontre mémorable au Stade du 26 mars, les guinéens ont de l’appétit. La Guinée jouera crânement sa chance dans cette poule. Avec les réformes annoncées et l’arrivée probable de certains binationaux pour étoffer l’effectif, il y aura du lourd. Le premier grand adversaire des Lions de l’Atlas est la Guinée. 

La Guinée-Bissau

Encore un pays dont le football est en pleine éclosion. Déjà présent au Gabon en 2017, les Lycaons ont enchainé avec une seconde participation consécutive. Restée dans une poule où le 3è s’est qualifié en tant que meilleur troisième, la Guinée-Bissau n’a pas été ridicule. Elle a beaucoup lutté avant de son faire éliminet. Logé dans la poule I des éliminatoires de la CAN 2021, les Bissau-guinéens ont actuellement 3 points et occupe la 3è place au classement général. Avec un football imprévisible, les Djurtus nourrissent aussi bien l’ambition de sortir de cette poule des éliminatoires du Mondial. Ils savent qu’ils ne sont pas favoris, donc n’ont rien à perdre. Ils joueront alors à fond chaque match. Une défaite ne sera pas scandaleuse pour eux, mais une victoire face aux gros morceaux sera un exploit. 

Le Soudan

En 2012, tout le monde pensait que les soudanais étaient revenus vraiment au-devant de la scène footballistique africaine lorsqu’ils ont atteint les quarts de finale de la CAN. Mais depuis l’eau à coulé sous le pont et les Faucons de Jediane ne sont plus revenus. Ils sont le petit poucet du groupe. Mais il faudra faire avec eux. En Afrique, aucun point n’est pris gratuitement.