Mondial 2030 : vers une organisation conjointe du trio Espagne-Portugal-Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
421
Partager :

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et son homologue portugais, Antonio Costa, ont exprimé, mercredi soir à Valladolid (nord-ouest de l'Espagne), leur enthousiasme quant à l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 avec le Maroc.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Costa à l’issue du Sommet hispano-portugais, M. Sanchez a mis en valeur le potentiel de cette possible candidature, soulignant qu’il appartient désormais aux fédérations de football des trois pays de "tenter de matérialiser ce projet".

Le chef de l’exécutif espagnol a relevé, rapportent les médias espagnols, l’espoir que susciterait un tel projet notamment pour les jeunes, en véhiculant un "message transversal" face aux "discours de polarisation" marquant l’agenda mondial.

Il a noté que l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 a la vertu d’"unir" et de "jeter des ponts" à travers un projet inédit dans l’histoire des Coupes du monde de football, vu qu’il s’agirait de la première fois qu’une candidature pour le mondial intègrerait des pays de deux continents, l’Europe et l’Afrique.

Pour sa part, le premier ministre portugais, Antonio Costa, a qualifié de "bonne idée politique" le projet d'organisation conjointe du Mondial 2030 avec l’Espagne et le Maroc.

Ce projet, a-t-il poursuivi, nécessite un "long travail" pour être matérialisé, notamment la réforme des statuts de la FIFA. Il s’agit d’une "idée généreuse, bonne et positive", a relevé M. Costa.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, qui a effectué une visite de travail lundi dernier au Maroc, a fait part, dans une déclaration à la presse à son départ de l'aéroport de Rabat-Salé, d'une proposition de son pays au sujet de l'organisation conjointe du Mondial de football 2030, avec le Maroc et le Portugal.