Maroc : Prometteuses perspectives d’avenir

5437685854_d630fceaff_b-
211
Partager :

Le roi a abordé plusieurs points importants, faisant le point sur ce qui a été fait au cours des deux dernières décennies et présentant une vision bien pensée de l’avenir fondée sur une planification méticuleuse

Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 20ème anniversaire de son accession au trône était franc et sans détour. Le discours qui a fait chaud au cœur a cerné les défis avec une transparence qui rassure le peuple frère du Maroc. La franchise a apporté une nouvelle preuve de la force des liens qui unissent le leadership marocain et son peuple.

Dans son discours, le roi a abordé plusieurs points importants, faisant le point sur ce qui a été fait au cours des deux dernières décennies et présentant une vision bien pensée de l’avenir fondée sur une planification méticuleuse, non sur des promesses et des vœux. En premier lieu, il a mis l’accent sur la gouvernance et le leadership. 

Il a notamment souligné l’engagement à promouvoir l’égalité et à œuvrer pour assurer une vie libre et décente à tous les Marocains. Un autre point central abordé est celui du consensus national qui unifie le Royaume autour des constantes et des valeurs sacrées de la nation.

Le cauchemar de la fragmentation, de la dispersion et de la rivalité s’est fait jour dans plusieurs États arabes à cause des clivages, des conflits et du sectarisme. Il importe donc de fournir les fondements moraux pour garantir le maintien du cadre national nécessaire à tout essor du développement.

Par ailleurs, le souverain marocain a réaffirmé les grandes options stratégiques du royaume. Les choix de la monarchie patriotique et citoyenne exigent de se rapprocher du citoyen, de partager ses aspirations et ses espoirs et d’œuvrer pour les satisfaire. La « consolidation démocratique et de quête du développement » que le roi mène de façon « résolue » repose sur les « réformes profondes » et les grands projets qui ont été réalisés pour la construction du « Maroc moderne. » Telles sont les contours et le cadre d’un vrai effort de développement. 

En toute objectivité, le discours du Trône à l’occasion de cet anniversaire national historique était unique en son genre. Le Royaume du Maroc a une particularité qui en fait un cas unique dans le monde de la politique arabe et moyen-orientale. Cette particularité est la franchise, impressionnante. Le franc-parler traduit un sentiment de fierté nationale et un sens élevé de responsabilité et d’honnêteté envers la population.

Le roi a évoqué la profondeur de la relation intime qu’il entretient avec son peuple. Il a reconnu de manière constructive qu’il n’était pas parfois possible d’atteindre tout ce que le leadership avait espéré pour son peuple. Mais cette déclaration en elle-même est plus profonde que n’importe quelle réalisation souhaitée.

Cet esprit patriotique jette les bases de la relation et des liens solides entre les deux parties, le leadership et le peuple. La franchise avec la nation et le discours de vérité révèlent une relation plus forte et durable, capable de relever les challenges et de consolider les acquis.

Pour gagner les cœurs et les ésprits, tout en s’éloignant du discours politique illusoire loin de la réalité des citoyens, il n’a rien de mieux que la transparence et la sincérité. Ce discours éveille les esprits, resserre les rangs et renforce la détermination de tout jeune homme qui rêve d’un avenir meilleur.

Dans le discours, le roi a fait part d’une plus grande détermination à « maintenir le cap, en capitalisant les acquis obtenus, en parachevant la dynamique de réformes en cours, en corrigeant les dysfonctionnements observés sur le terrain. »

Chercheurs et intéressés par ce royaume arabe enraciné dans l’histoire, nous devons faire grand cas de ce discours de vérité. On ne peut pas bâtir des nations et assurer l’avenir de millions de personnes sur la manœuvre ou le maquillage. Il ne sert à rien de donner des promesses sans lendemain, de créer un état de fantaisie populaire ou de donner des doses de mensonges qui ne résistent la moindre discussion objective. 

En cette occasion historique, le discours du Trône a été équilibré. Il a fait état que le sage leadership est en mesure de comprendre les faits et les forces du développement et moral et matériel. L’infrastructure seule ne suffit pas pour faire la modernisation. Il faut donner un coup de fouet au système des pratiques politiques et législatives et renforcer les valeurs sociétales.

Le discours royal a mis en relief cette juxtaposition. La mention d’un changement qualitatif dans l’infrastructure a débouché automatiquement sur des « étapes importantes » en matière de droits et libertés et sur la consécration de la démocratie. Puis il a constaté que les effets des progrès et des réalisations n’ont pas toujours bénéficié les différents segments de la société marocaine.

Le discours du trône marocain, par sa franchise, son objectivité et sa clarté à l’égard du public, mérite notre appréciation en tant que chercheurs. Il atteste de la volonté de Sa Majesté de redoubler d’efforts pour réaliser ses aspirations et celles de son peuple. De plus, le discours fait montre d’une grande modestie politique et un rapprochement avec les citoyens.

L’histoire nous a appris que les gens ne souffrent pas tant de difficultés de vie que d’écarts sociétaux croissants. Ce qu’ils ont besoin est de se faire entendre et de faire connaître les exigences et les besoins auprés de leurs leaders. Dans son discours, Sa Majesté a également exposé les maillons faibles du modèle de développement emprunté au cours des dernières années et qui a engendré des problèmatiques sociales. Il a etabli sa stratégie de traitement par le biais d’un comité qui explore les faits en toute impartialité et cherche des solutions courageuses et innovantes.

Les affaires publiques et les préoccupations du citoyen marocain ont occupé une grande partie du discours du vingtième anniversaire du Jour du Trône. Le discours a tracé une feuille de route claire avec des directives spécifiques pour le gouvernement afin de travailler à la construction du nouveau Maroc. Pour ce faire, il faut une économie compétitive, capable d’attirer les investissements et de s’engager fortement dans le système économique mondial.

Les constantes nationales marocaines, notamment le Sahara marocain, l’unité nationale et l’intégrité territoriale et la pleine souveraineté du Royaume sur l’ensemble de son territoire, ont aussi reçu leur juste part du discours.

Le roi a réaffirmé l’engagement à un règlement politique de la question sous l’égide exclusive des Nations Unies. Il a aussi affirmé adhérer à l’approche de « la main tendue » à l’égard des « frères en Algérie » et exprimé son vœu de réaliser les aspirations des peuples du Maghreb pour l’unité, la complémentarité, et l’intégration.

La belle référence aux sentiments de joie du peuple marocain à la victoire de l’équipe algérienne dans la Coupe d’Afrique des Nations a témoigné d’une réelle volonté royale à traduire les sentiments des peuples maghrébins en une action fédératrice qui va bien au-delà des différends politiques.

Le discours du 20ème anniversaire met également l’accent sur les constantes du contrat social qui relie le leadership à son peuple. Il a consacré le principe selon lequel « Maroc appartient à tous les Marocains. » Le Maroc est la « maison commune, » qui « accueille tous ses enfants, qui leur accorde, sans exception ou discrimination, la jouissance des mêmes droits et libertés et qui les soumet, dans le respect de la dignité humaine, aux mêmes devoirs. » 

Ce principe est la recette contre toute idéologie étrangère aux constantes de l’esprit politique marocain. La politique marocaine a appris de toutes ses expériences passées au cours de son développement historique. Son esprit politique a donné à ce pays une immunité politique et idéologique contre les facteurs externes de dispersion et la manipulation des capacités et des gains des peuples.

En résumé, le discours royal a fourni une feuille de route précise et une vision stratégique limpide. Il a montré que le leadership est ancré dans la réalité et tient à construire un avenir meilleur. Le leadership aspire à offrir de meilleures qualités de vie à un peuple qui mérite ce qu’il y a de mieux. Le peuple marocain dispose de richesses humaines et naturelles qui en font l’un des pays les mieux placés pour réaliser son développement. Bref, c’est un discours qui nous rassure sur l’avenir de ce grand pays arabe.