Grâce royale pour 11 repentis et 107 impliqués dans les évènements d’Al Hoceima et Jerrada

5437685854_d630fceaff_b-
250
Partager :

A l'occasion de l'Aïd Al Fitr, le Roi Mohammed VI, a accordé la grâce royale à 755 personnes, dont certaines sont en détention et d'autres en liberté, condamnées par les différents tribunaux du Royaume, indique un communiqué du ministère de la Justice.

Le souverain a également accordé la grâce à 11 personnes parmi les condamnés dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme ayant participé à la troisième édition du programme "Réconciliation" (Moussalaha). Cette grâce intervient en réponse aux demandes de grâce que ces détenus après avoir officiellement annoncé leur rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, ainsi que leur ferme attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation et aux institutions nationales.

Ces détenus ont bénéficié d’un reliquat de la peine d’emprisonnement au profit 8 personnes, La commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit d’un détenu et la remise de la peine d’emprisonnement au profit de 2 autres.

Par Ailleurs, et en considération des circonstances familiales et humaines des personnes condamnées dans le cadre des évènements de la région d’Al Hoceima et Jerada, le Roi a octroyé sa grâce royale à 107 personnes condamnées qui n’ont pas commis des crimes et des actes graves lors de ces évènements.

On compte parmi eux 60 détenus dans le cadre des évènements de la région d’Al Hoceima et 47 détenus dans le cadre des évènements de la région de Jerada.