Dakhla: Présentation de ''Le Polisario: chute de la dernière carte'', de l’ égyptien Hani Abou zaid

5437685854_d630fceaff_b-
1203
Partager :

Dakhla - L'ouvrage ''le Polisario soukoute al waraka akhira'' (Le Polisario : chute de la dernière carte", du journaliste égyptien Hani Abou zaid a été présenté, samedi à Dakhla, en marge du premier Forum stratégique maroco-égyptien.

S'exprimant à cette occasion, M. Abou zaid a indiqué que cet ouvrage s'articule principalement autour du rôle de la diplomatie marocaine et l'action qu'elle mène dans plusieurs pays pour défendre l'intégrité territoriale du Royaume, soulignant à cet égard que "l'ouverture de consulats dans la région est une consécration de la souveraineté du Maroc sur son Sahara".

L'auteur de l'ouvrage de dix chapitres (206 pages) s'est félicité du rôle de la diplomatie marocaine au cours des quatre dernières années, en particulier les visites effectuées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans de nombreux pays africains, notant que plusieurs Etats ont décidé de retirer leur reconnaissance de la pseudo RASD et de rompre toute relation avec le polisario.

Dans ce cadre, il a fait savoir que durant son séjour de 15 jours dans les camps de Tindouf, il a pu constater que ''plusieurs personnes souhaitent rejoindre leur mère patrie, le Maroc, vu les conditions tragiques et inhumaines que vivent les populations séquestrées dans ces camps", tandis que les dirigeants "polisario" ont fait des souffrances de ces détenus un fonds de commerce.

Pour sa part, le doyen de la Faculté de droit de Marrakech, El Houssain Abouchi, a souligné que le livre repose sur un ensemble de faits et de données appuyant la position marocaine et défendant les droits légitimes du Royaume sur ses provinces du Sud.

Cet ouvrage a dévoilé la nature de ce conflit artificiel et le vrai visage du ''polisario'' qui prétend être un mouvement de libération, de même qu'il a réfuté les arguments de la thèse séparatiste, tout en jetant la lumière sur le rôle de l'Algérie dans ce conflit.

De son cote, l'avocat et expert en matière d'immigration et de sécurité, Sabri Lhou, a souligné que cet ouvrage est un témoignage d'un journaliste qui a constaté in visu durant deux semaines la situation dans les camps de Tindouf.

Le premier Forum stratégique maroco-égyptien a été l'occasion de débattre des relations bilatérales et des moyens à même de les développer, avec accent particulier sur les rôles que les deux pays peuvent jouer sur le plan régional, ainsi que des questions relatives à l'intégrité territoriale du Royaume et les évolutions que connaissent les régions d'Afrique du Nord et du Sahel et du Sahara.