Etudes : la rougeole supprime la mémoire du système immunitaire

5437685854_d630fceaff_b-
385
Partager :

Washington - La rougeole peut effacer la mémoire du système immunitaire, laissant les personnes atteintes vulnérables aux maladies contre lesquelles elles étaient auparavant protégées, révèlent de nouvelles recherches.

Deux études distinctes, publiées cette semaine dans les revues Science et Science Immunology, ont montré que le virus de la rougeole, hautement contagieux et potentiellement mortel, pouvait provoquer une "amnésie immunitaire", éliminant ainsi les anticorps protégeant les patients contre d'autres maladies.

Des chercheurs de la faculté de médecine de Harvard, qui ont dirigé l'étude Science, ont examiné des échantillons de sang prélevés sur des enfants avant et après la rougeole. Ils ont découvert que le virus supprime 11% à 73% des anticorps protecteurs des patients, les exposant ainsi à un risque accru de souches virales et bactériennes auxquelles ils étaient auparavant immunisés.

Cela signifie que la rougeole peut effectivement annuler la protection fournie par les vaccins contre d'autres infections telles que la grippe ou même la tuberculose, et que les épidémies de rougeole peuvent donc provoquer des pics d'infection dans d'autres maladies.

"Imaginez que votre immunité contre les agents pathogènes équivaut à transporter un livre de photos de criminels, et que quelqu'un y fasse de nombreux trous", a expliqué Michael Mina, l'un des principaux auteurs de l'étude, dans un communiqué de presse de la Harvard Medical School.

"Il serait alors beaucoup plus difficile de reconnaître ce criminel si vous le voyiez, surtout si les trous ont percé des points importants à reconnaître, comme les yeux ou la bouche", a-t-il ajouté.

"L'équipe a montré pour la première fois que la rougeole rétablissait le système immunitaire humain à l'état de bébé immature et que sa capacité à réagir aux nouvelles infections était limitée", a indiqué, dans un communiqué, le Wellcome Sanger Institute, qui a contribué au projet de Science Immunology.

Les résultats des études soulignent également l'importance des vaccins. La rougeole peut être facilement évitée, puisqu'une dose de vaccination est efficace à 93% pour prévenir la maladie. Comme le recommandent la plupart des directives des autorités de santé, deux doses rendent le vaccin efficace à 97%.

Cette année, des épidémies de rougeole ont été observées dans le monde entier, même dans des endroits où le virus avait été éliminé. Il y a quelques mois à peine, les États-Unis ont connu leur plus grande épidémie depuis 2000, qui était si grave que les experts craignaient que le pays ne perde son statut d'élimination de la rougeole.

Ces récentes épidémies sont imputables au développement du mouvement anti-vaccination, qui s'est propagé via les médias sociaux et décourage les parents d’immuniser leurs enfants contre la rougeole et d’autres maladies.

lire aussi