Politique

Que l’Algérie accepte de s’asseoir à la table des négociations est un pas en avant. Mais si elle ne fait que de l’obstruction, cela n’avancera en rien la résolution du conflit...