Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte une résolution pour ''faire taire les armes en Afrique''

5437685854_d630fceaff_b-
218
Partager :

Le Conseil de sécurité des Nations-Unies, a adopté, mercredi 27 février à l’unanimité de ses membres, une résolution appelant à débarrasser l’Afrique des conflits et à "faire taire les armes" dans le continent d’ici 2020.

Cette résolution a été adoptée à l’occasion d’un débat public organisé au niveau du Conseil sur la question, et qui a vu une cinquantaine d’orateurs afficher leur optimisme sur l’avenir du continent africain.

"Un vent d’espoir souffle aujourd’hui en Afrique", a déclaré d’emblée la Secrétaire générale adjointe des Nations-Unies aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, devant les membres du Conseil.

Elle a cité la récente tenue d’élections pacifiques et les trêves observées dans les conflits, mais aussi la création d’entreprises, l’accès à l’éducation, la baisse de la mortalité infantile ou bien encore le lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine.

La responsable onusienne a estimé que l’initiative "Faire taire les armes" requiert la participation de tous, et plaidé pour un rôle accru des femmes aux processus de prise de décision. Elle a aussi jugé cruciale l’édification de sociétés résilientes et plaidé pour des institutions robustes, une bonne gouvernance et un système politique inclusif.

Si la cheffe des affaires politiques des Nations-Unies a reconnu les progrès accomplis en Afrique, elle a insisté sur les défis qui subsistent, tels que la marginalisation de certains groupes, la corruption ou encore une gestion déficiente des ressources naturelles.

Dans cette résolution, le Conseil de sécurité note l’engagement de l’Union africaine (UA) de "venir à bout de toutes les guerres en Afrique d’ici 2020" et se déclare prêt à soutenir la mise en œuvre du Plan directeur de l’UA sur les mesures concrètes à prendre à cet effet.

Il note les efforts de l’UA et des organisations sous-régionales, dans le cadre de l’Architecture africaine de paix et de sécurité, pour renforcer leurs capacités et mener des opérations de soutien à la paix sur le continent. Le Conseil souligne en outre la "précieuse contribution" des capacités de médiation de l’UA et des organisations régionales et sous-régionales.

Dans ce texte, le Conseil invite l’ONU et l’UA à renforcer leurs efforts pour "coordonner leur action de façon complémentaire" en vue notamment de la prévention des conflits et du relèvement post-conflit, tout en prenant acte du mémorandum d’accord signé par les deux organisations afin de renforcer la coopération à l’appui de la consolidation et de la pérennisation de la paix en Afrique.

La résolution réaffirme aussi l’importance du rôle des femmes dans la prévention et le règlement des conflits, dans la consolidation de la paix et dans les situations d’après conflit, tout en exhortant l’ONU et l’UA à mener une action concertée pour mettre fin aux violences sexuelles dans les situations de conflit armé et d’après conflit.