Sommet mondial pour la paix en septembre : ''Légiférer la paix pour un développement durable''

5437685854_d630fceaff_b-
313
Partager :

En septembre, le "Sommet mondial pour la paix HWPL 2019" se tiendra sur 174 sites dans 135 pays, dont la Corée du Sud, la France, l'Australie, la Russie, l'Inde, la Zambie et les Etats-Unis d'Amérique, en coopération avec une ONG internationale pour la paix nommée HWPL ainsi que des acteurs internationaux, des organisations de la société civile et des représentants du gouvernement. Autour du thème "Légiférer la paix – 

Mis en œuvre de la DPCW pour un développement durable", l'événement devrait permettre d’élargir cet Accord en recueillant un soutien public supplémentaire pour l'établissement d'un droit international juridiquement contraignant pour la paix fondée sur la Déclaration de la paix et de la cessation des guerres (DPCW). La DPCW, un document complet qui clarifie le rôle des membres de la société internationale dans la prévention et la résolution des conflits, est en cours de présentation à l'ONU sous forme de projet de résolution. Dans le cadre de ce processus, HWPL et son organisation pour la jeunesse affiliée, IPYG, promeuvent le projet mondial "Légiférer la paix", qui a reçu 1,5 million de signatures et de lettres de soutien écrites aux dirigeants de 195 pays. 

L'événement prévu se déroulera sur deux jours, le 18 et 19 septembre, en Corée du Sud, et comprend des sessions pour discuter des mesures pratiques en vue de la construction d'une paix durable, le tout en présence d'experts en droit international, de chefs religieux, d'universitaires, d'organisations pour la jeunesse et pour les femmes, et de représentants des médias. L'organisation en charge de cet évènement, HWPL, en anglais "Heavenly Culture, World Peace, Restoration of Light", est une ONG associée au gouvernement métropolitain de Séoul et au Département des communications mondiales de l'ONU et qui a également un statut consultatif spécial auprès du Sommet WARP.