Russie : deux observatoires astrophysiques sur la Lune en 2030

5437685854_d630fceaff_b-
275
Partager :

L'Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie a annoncé, jeudi 16 mai son intention de construire des observatoires astrophysiques sur la Lune en 2030.

''Même si la perspective est assez lointaine, l’Académie des sciences de Russie, l’Université de Moscou et d’autres organisations entament les travaux pour la construction d’observatoires astrophysiques sur la Lune, projet qui pourrait constituer l’une des tâches les plus importantes de l’exploration de cette planète », a indiqué le directeur scientifique de l’Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie, Lev Zeleny.

Les deux observatoires seront basés dans la région polaire de la Lune et seront chargés de mener des missions de radioastronomie et d’étude des rayons cosmiques, a souligné le scientifique, ajoutant que le nombre d’observatoires pourrait être augmenté à l’avenir.

Ces installations lunaires seront construites à l’aide de robots, a précisé M. Zeleny, ajoutant que « les travaux d’ajustement et d’étalonnage des structures seront réalisés dans un deuxième temps par des astronautes à bord de véhicules pilotés ».

Le directeur général de l’Agence spatiale russe, Roscosmos, Dmitry Rogozin, avait annoncé en début de l’année que l’Agence prévoyait d’envoyer des cosmonautes russes sur la Lune en 2030 et de construire une base lunaire en 2035.

L'Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie a annoncé, jeudi, son intention de construire des observatoires astrophysiques sur la Lune en 2030.

''Même si la perspective est assez lointaine, l’Académie des sciences de Russie, l’Université de Moscou et d’autres organisations entament les travaux pour la construction d’observatoires astrophysiques sur la Lune, projet qui pourrait constituer l’une des tâches les plus importantes de l’exploration de cette planète », a indiqué le directeur scientifique de l’Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie, Lev Zeleny.

Les deux observatoires seront basés dans la région polaire de la Lune et seront chargés de mener des missions de radioastronomie et d’étude des rayons cosmiques, a souligné le scientifique, ajoutant que le nombre d’observatoires pourrait être augmenté à l’avenir.

Ces installations lunaires seront construites à l’aide de robots, a précisé M. Zeleny, ajoutant que « les travaux d’ajustement et d’étalonnage des structures seront réalisés dans un deuxième temps par des astronautes à bord de véhicules pilotés ».

Le directeur général de l’Agence spatiale russe, Roscosmos, Dmitry Rogozin, avait annoncé en début de l’année que l’Agence prévoyait d’envoyer des cosmonautes russes sur la Lune en 2030 et de construire une base lunaire en 2035.