Maroc Telecom compte 67,5 millions de clients et un chiffre d'affaires de 36,5 MMDH en 2019

5437685854_d630fceaff_b-
363
Partager :

Rabat - La base clients du Groupe Maroc Telecom a atteint 67,5 millions de clients durant l'année écoulée, en progression de 11,1% par rapport à 2018.

Cette évolution est en lien avec la croissance des parcs Mobile et Fixe au Maroc (+5,2% et +3,5% respectivement) ainsi qu'à l’élargissement du périmètre du groupe avec l'intégration de Tigo Tchad depuis le 1er juillet 2019, précise Maroc Telecom dans un communiqué sur ses résultats consolidés au 31 décembre 2019.

Au terme de l'année précédente, le parc Mobile au Maroc s'est chiffré à 20,1 millions de clients, en hausse de 5,2% sur un an, grâce aux hausses combinées du postpayé et prépayé de +15,5% et +4% respectivement, relève la même source.

Le chiffre d'affaires (CA) Mobile s'est ainsi établi à près de 14,3 milliards de dirhams (MDH), en augmentation de 2,2%, porté par la croissance de la Data Mobile dont le trafic continue de progresser de manière importante (+36% en 2019).

Concernant l'ARPU mixte des segments prépayé et postpayé, qui se définit comme le chiffre d'affaires (généré par les appels entrants et sortants et par les services de données) net des promotions, hors roaming et ventes d'équipement, divisé par le parc moyen de la période, il a atteint 58,3 dirhams, soit une légère baisse de 0,5% sur un an.

À fin décembre 2019, la croissance du parc Fixe s'est poursuivie (+3,5% sur un an), portant le nombre de lignes à 1.882 milliers. Le parc Haut Débit a, quant à lui, progressé de 6,1% à 1,6 million d'abonnés, alors que les activités Fixe et Internet au Maroc ont généré un chiffre d'affaires d'environ 9,3 MMDH, en hausse de 0,2%.

Au volet international, le parc mobile de Maroc Telecom a atteint 43.531 clients en 2019 et s'est réparti entre la Mauritanie (2.470 clients), Burkina Faso (8.546), Gabon (1.621), Mali (7.447), Côte d'Ivoire (8.975), Bénin (4.377), Togo (3.030), Niger (2.922), Centrafrique (168) et Tchad (3.975).

Les parcs fixe et haut débit fixe se sont situés respectivement à 324 et 116 clients.

Un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019

Le chiffre d'affaires (CA) du groupe Maroc Telecom a dépassé les 36,5 milliards de dirhams (MMDH) sur l'ensemble de l'année écoulée, en croissance de 1,3% (+0,9% à base comparable) par rapport à 2018.

Cette performance reflète à la fois la poursuite de la croissance des activités au Maroc et la résilience des activités à l'International face à une pression concurrentielle et réglementaire accrue, explique Maroc Telecom dans un communiqué sur ses résultats consolidés au 31 décembre 2019.

Sur le seul quatrième trimestre, le CA du groupe affiche une progression de 3,5% (+1% à base comparable), à la faveur de la hausse toujours soutenue de la Data Mobile au Maroc et dans les filiales, relève la même source.

Maroc Telecom fait également savoir que ses investissements se sont élevés à près de 6,8 MMDH, en hausse de 2,2% sur un an et représentent 14,7% du CA (hors fréquences et licences). Ce niveau d'investissements reste en ligne avec l'objectif annoncé sur l'année.

Les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés ont, de leur côté, progressé de 33,8% (+29% à base comparable), pour atteindre 13,3 MMDH en raison de la croissance de l'EBITDA et d'une bonne gestion du besoin en fonds de roulement.

Au 31 décembre 2019, la dette nette consolidée du groupe Maroc Telecom a représenté 0,9 fois l'EBITDA annuel du Groupe hors impact de l'IFRS16.

Par ailleurs, le groupe indique avoir notifié, le 27 janvier dernier, la décision du Comité de gestion de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) du 17 janvier 2020, relative aux pratiques anticoncurrentielles sur le marché du fixe et des accès à internet fixe à haut débit.

"Cette décision exécutoire porte sur une sanction pécuniaire de 3,3 milliards de dirhams et des injonctions relatives aux aspects techniques et tarifaires du dégroupage. Compte tenu du caractère récent, complexe et exceptionnel de la décision reçue, le dossier est toujours en cours d'analyse par Maroc Telecom", fait savoir le communiqué.

"Comme prévu par la loi, Maroc Telecom se réserve également la possibilité de former un recours auprès de la cour d’appel dans un délai de 30 jours à compter de la notification de la décision", ajoute la même source, précisant que dans ce contexte, Maroc Telecom a constitué une provision dans ses comptes au 31 décembre 2019 à hauteur de 3,3 MMDH.

A l'occasion de la publication de ce communiqué, le président du directoire, Abdeslam Ahizoune, a déclaré: "Hors impact de l'amende de l’ANRT, le groupe Maroc Telecom améliore ses performances et affiche des résultats en croissance, au-dessus de ses objectifs annuels. Il confirme la pertinence de sa stratégie basée sur des réseaux toujours plus performants et une offre de services adaptés aux attentes du marché tant domestique que celui des filiales".

"Maroc Telecom poursuivra en 2020 ses efforts d'investissement et la digitalisation de ses services pour améliorer le parcours client et l'efficacité opérationnelle de son organisation", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Maroc Telecom fait savoir que son Conseil de surveillance, réuni le vendredi 6 décembre 2019, a coopté Obaid Bin Humaid Al Tayer, en qualité de Vice-Président du Conseil, en remplacement de Monsieur Eissa Mohamed Ghanem Al Suwaidi.

S'agissant des perspectives, le Groupe prévoit pour l'année 2020, à périmètre et change constants, un chiffre d'affaires stable, un EBITDA stable et un CAPEX (acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles comptabilisées sur la période) d'environ 15% du CA (hors fréquences et licences) et ce, sur la base des évolutions récentes du marché et dans la mesure où aucun nouvel événement exceptionnel majeur ne viendrait perturber l'activité de Maroc Telecom.

 

lire aussi