Le Policy Center for the New South établit l’état des matières premières en Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
18789
Partager :

Fruit d’une collaboration entre le Policy Center for the New South et CyclOpe, le rapport ARCADIA– Annual Report on Commodity Analytics and Dynamics in Africa – s’est construit sur la base d’un constat simple : les matières premières façonnent et façonneront une large part de la physionomie des économies africaines et doivent, en raison de cette dimension stratégique, faire l’objet d’analyses dédiées.

Ce rapport est, à cet égard, probablement unique. Il privilégie en effet une approche particulière conciliant, dans une première partie, des chapitres traitant de thématiques « structurelles » – macroéconomique, géopolitique ou sectorielle : mines, eau, agriculture – et, dans une seconde partie, des chapitres développant une analyse conjoncturelle des marchés mondiaux de produits de base sur lesquels exportent les pays producteurs africains.

Parvenu à sa troisième édition, dont deux sous le label « ARCADIA », ce rapport a atteint sa vitesse de croisière. Il a pour ambition de servir, dans une logique constructive, le débat public portant sur les liens complexes unissant les matières premières aux pays africains et, partant, d’œuvrer, modestement mais résolument, en faveur du développement économique du continent. Cette volonté a conduit à opérer des modifications dans ce rapport dans le but permanent d’en améliorer la qualité. La plus importante d’entre elles concerne la périodicité de ce rapport, désormais bisannuel. Visant à permettre une publication plus tôt dans l’année, – un aspect crucial de toute analyse périodique s’inscrivant dans un contexte économique et politique mouvant –cette évolution implique que la période d’analyse couvre désormais deux années et non plus une. De nouveaux auteur(e)s nous ont par ailleurs rejoints et ceux-ci sont, pour la majorité, d’origine africaine. Actant de l’importance des stratégies « Sud-Sud » tout en gardant une orientation résolument internationale, nous avons fait de la présence de ces expert(e)s un des axes stratégiques d’ARCADIA. Le lecteur verra en outre l’apparition de nouveaux chapitres traitant de « commodités » qui n’étaient pas présentes dans les versions antérieures. Or, uranium, légumes et fruits autres que tropicaux trouvent désormais leur place dans ARCADIA et nous permettent d’appréhender une part croissante de la réalité économique des pays africains. Le lecteur trouvera enfin, dans la première partie « structurelle », des thématiques déjà traitées dans les éditions précédentes (macroéconomie mondiale et africaine, financements, politiques agricoles) mais également de nouvelles analyses. Alors que l’édition 2017 s’était notamment intéressée à la question centrale de l’électrification du continent africain ou à la réalité des codes miniers, l’édition 2019 se penche sur des sujets tout aussi fondamentaux que les politiques dites de « local content », la gestion des ressources hydrides continentales ou la valorisation des minerais stratégiques africains.

Mardi 9 avril 2019 à 15h à Paris.