Industrie : Stagnation de la production en novembre 2018

5437685854_d630fceaff_b-
338
Partager :

Les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib font ressortir une stagnation de la production industrielle et une progression des ventes en novembre 2018.

Selon l'enquête, la stagnation de la production recouvre une hausse dans l'"agro-alimentaire", le "textile et cuir" et dans "la mécanique et métallurgie", ainsi qu’une baisse dans la "chimie et parachimie". Pour sa part, la progression des ventes globales reflète une hausse des expéditions à l’étranger et une stagnation des ventes locales, relève la même source qui fait observer que ces dernières auraient progressé dans l'"agroalimentaire" et dans la "mécanique et métallurgie" et reculé dans le "textile et cuir" et dans la "chimie et parachimie".

Les commandes auraient progressé avec un carnet de commandes qui serait resté à un "niveau inférieur à la normale", tandis que le taux d’utilisation des capacités (TUC) aurait stagné à 74%, d'après BAM, précisant que cette stagnation est le résultat d’une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et d’une baisse dans la "chimie et parachimie" et le "textile et cuir". 

Dans l'"agro-alimentaire", le TUC s’est stabilisé au même niveau que le mois précédent, soit 71%, selon la même source. En ce qui concerne les commandes, elles auraient connu une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et dans l'"agroalimentaire".

En revanche, dans le "textile et cuir" et dans la "chimie et parachimie", elles auraient été en baisse. Pour leur part, les carnets de commandes seraient restés à un niveau inférieur à la normale et ce, dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l'"agro-alimentaire" où ils se seraient situés à un niveau normal, ajoute la banque centrale. Il ressort également des résultats de l'enquête que près de quatre entreprises sur dix s’attendent, pour les trois prochains mois, à une stagnation de la production et des ventes.