''Le Miracle du Petit Prince'' en ouverture du Festival international de film documentaire d'Agadir

5437685854_d630fceaff_b-
28
Partager :

Agadir- L’ouverture de la 11ème édition du Festival international de film documentaire d'Agadir (FIDADOC), donnée mardi, a été marquée par la projection du film néerlandais "Le Miracle du Petit Prince" de Marjoleine Boonstra.

La cérémonie d'ouverture de cette manifestation cinématographique, qui se poursuit jusqu’au 22 juin, a été rehaussée par un vibrant hommage rendu au producteur néerlandais Pieter Van Huystee, une grande figure de renommée internationale en matière de production de films documentaires.

Dans une allocution à cette occasion, le directeur du festival, Hicham Falah, a indiqué que ce rendez-vous culturel et artistique connaîtra la projection de 26 films (16 longs-métrages et 10 courts-métrages) représentant 26 pays, dont 8 films qui sont en lice dans le cadre de la compétition internationale de cette édition.

Il a également relevé que cette compétition prévoit la remise de 3 prix qui seront attribués par un jury composé de professionnels marocains et étrangers de renom, à savoir Farah Clémentine Dramani-Issifou (Bénin, France), membre du comité de sélection de la Semaine de la critique au Festival de Cannes; Mo Siam (Egypte), auteur-réalisateur, chef-opérateur et producteur ; Eva Vila (Espagne), auteure-réalisatrice, productrice, enseignante à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone et Mohamed Zineddaine (Maroc), auteur-réalisateur et producteur.

Pour sa part, la présidente du festival, Hind Sayeh, a estimé que le FIDADOC se veut une occasion pour faire promouvoir le film documentaire au Maroc en particulier et en Afrique en général, et permettre aux jeunes créateurs d’affûter leurs compétences en matière de l'écriture cinématographique et de la réalisation.

Les huit films en lice sont "À Mansourah, tu nous as séparés". de Dorothée-Myriam Kellou, "Amussu" de Nadir Bouhmouch; "By the name of Tania" de Mary Jimenez et Bénédicte Liénard; "Dreamaway" de Marouane Omara et Johanna Domke; "Etincelles"de Bawa Kadadé Riba; "Nuba" de Sonia Ait Kessi; "Sankara n’est pas mort" de Lucie Viver et "Transnistra" de Anna Eborn.

Le festival est organisé avec le soutien notamment de la Wilaya de la région Souss-Massa, du ministère de la Culture et de la communication, du Centre cinématographique marocain, de la Commune d’Agadir, du Conseil régional de Souss-Massa, du groupe OCP et de l’Institut français au Maroc.

Conformément à sa devise «Le cinéma partout, le cinéma pour tous», le FIDADOC a démarré trois semaines plus tôt par une tournée de projections ambulantes qui, du 26 au 31 mai dernier, a fait escale dans 7 communes de la région : Massa, Akka Ighane, Taliouine, Imoulasse, Larbaa Sahel, Biougra et Timerssit.