Le caftan marocain à l'Oriental Fashion Show à Paris

5437685854_d630fceaff_b-
506
Partager :

Paris - Le caftan marocain dans toute sa splendeur a été à l’honneur, lundi à Paris, capitale mondiale de la mode, sur le podium de l'Oriental Fashion Show, première plateforme internationale dédiée à la Couture et à la mode orientale.

De célèbres designers et stylistes marocains tels Samira Haddouchi, Houda Serbouti et Fatima-Zahra El Filali Idrissi ont présenté leurs dernières créations lors d’un défilé d'exception et de prestige, au confluent de la culture et du luxe.

Pour sa 34e édition tenue sous le thème évocateur « Merveilles de la Route de la Soie», l'Oriental Fashion Show, crée en 2004, par la Marocaine Hind Joudar, a choisi le célèbre Carrousel du Louvre, pour braquer les projecteurs sur "des splendeurs orientales à travers une sélection d'une vingtaine de maisons de couture, dont les collections mettent en lumière une mode venue d'ailleurs, teintée de traditions et de modernité".

Ainsi ce haut lieu d'art et de culture, qui s'inscrit dans le cadre de la célèbre Semaine de la mode de Paris (Fashion week Paris), s’est converti le temps d'une journée en une scène d'expression d'une créativité riche et raffinée révélant le potentiel illimité de designers venant d'Asie Centrale, du Caucase, du Moyen-Orient et du Maghreb.

Le premier à ouvrir le bal a été l’Egyptien Hany El Behairy, considéré comme l’un des plus grands designers de la Haute Couture que compte le Moyen orient, qui a présenté une collection qui raconte l’histoire de l’Egypte et ses splendeurs.

Très attendue, la créatrice marocaine de renommée, Samira Haddouchi, ambassadrice du caftan marocain à travers le monde, a réussi comme à l’accoutumée à rafler les éloges en réussissant avec brio à mettre en valeur, à travers ses créations, la singularité et la richesse du caftan marocain.

Dans sa nouvelle collection, la célèbre designer marocaine a laissé libre cours à son imagination pour explorer les différentes facettes de sa culture andalouse et méditerranéenne à travers de belles créations, avec un goût prononcé pour les coupes osées, les couleurs insolites et les tissus fluides.

Une autre ambassadrice du caftan marocain et non des moindres, Fatima-Zahra El Filali Idrissi, a présenté une collection alliant tradition et modernité avec un clin d’œil à l’Histoire de France en incluant des Louis d’or qu’elle a glanés auprès de personnes âgées de sa famille et de son entourage. Un hommage à la culture française qu’a tenu à rendre la styliste marocaine, surtout que l’Oriental Fashion Show se tient dans le cadre de la célèbre Fashion week Paris.

Houda Serbouti, une autre styliste marocaine de renom s’est démarquée en présentant une collection de caftans, alliant la tradition au glamour, et mis en valeur avec des matières fluides savamment utilisés, notamment la soie et la mousseline.

Dans un tout autre registre, le designer franco-marocain Saad Ouadrassi a charmé le public avec des robes aux allures de fées et aux formes sophistiquées, qui font le style épuré et élégant de ce créateur connu dans le Golfe et qui a fait ses premiers pas parisiens dans le monde de la mode sur le podium de l’Oriental Fashion Show.

«Le Caftan reste la base de l’Oriental Fashion Show » a confié à la MAP, Hind Joudar, fondatrice de cette plateforme internationale dédiée à la Couture et à la mode orientale, qui avait déjà présenté le caftan marocain à Paris sous le label « Caftan Fashion Show ».

Au fil des années et après plusieurs recherches, elle découvre que le caftan à une histoire profonde et un lien avec les peuples. « j’ai ainsi voulu faire rencontrer le caftan marocain avec ses « cousins » d’Asie centrale, du Caucase et du Moyen-Orient, a-t-elle dit. « Je suis très fière en tant que Marocaine de représenter le Maroc et de présenter ce projet ouvert, divers et pluriel à Paris capitale de la mode et dans ce lieu mythique qu’est le Louvre », a affirmé Mme Joudar.

Par ailleurs, cette 34ème édition de l’Oriental Fashion Week s’est démarquée par deux expositions au Carrousel du Louvre : la première de caftans marocains réalisés par les élèves d’une école de stylisme, de modélisme et de couture traditionnelle de Fès, dirigée par Aziza Belkhayat. La seconde de tableaux de l’artiste peintre marocaine Rajae Lahlou.

Plus qu’un défilé de mode, l’Oriental Fashion Show est devenu au fil des ans une véritable tribune artistique, un dialogue culturel entre l’Orient et l’Occident. L’événement qui se fixe pour mission de promouvoir la couture d’inspiration orientale, a gagné ses lettres de leader de la mode orientale en sillonnant le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique : Paris, Londres, Doha, Koweit, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan)…

A travers ses nombreuses productions, l’Oriental Fashion Show a pu promouvoir plus de 100 stylistes de 50 nationalités différentes et continue à œuvrer en faveur de créateurs de la mode et de la culture.