''Adam'' en compétition dans ''Un certain regard'' à Cannes: C’est à double tranchant, estime Marmid

5437685854_d630fceaff_b-
427
Partager :

« La participation de « Adam », dans la section « Un certain regard » au festival de Cannes est un bon début pour Meryem Touzani en tant que cinéaste qui présentera son premier long métrage. Une grande opportunité de nature à ouvrir de nouveaux horizons pour sa carrière », explique pour le Quid Bilal Marmid, critique de cinéma et animateur sur Medi 1-tv et Medi 1-radio de sa célèbre émission face à Bilal Marmid.

Le film, sélectionné parmi 16 longs métrages en provenance de nombreux pays qui participent à la 72ème édition du festival raconte l'histoire d'une jeune fille, Samia, qui tombe enceinte suite à une relation hors mariage et qui décide au huitième mois de sa grossesse d'abandonner son bébé à qui veut l'adopter.

« C’est la troisième participation d’une marocaine au Festival de Cannes au cours de cette dernière décennie, rappelle Bilal Marmid. L’année dernière c’était une autre Meriem, la réalisatrice Meriem Ben M’barek qui avait participé avec son premier long-métrage. » Tout en gardant l’espoir que le film marocain pourra un jour participer à la compétition officielle, il relève que les dernières années ont vu une notable participation de femmes réalisatrices marocaines qu’y participaient, plus qu’il n’y en avait eu d’hommes, telle que Leila Kilani, Meriem Ben Mbark et cette année la encore Meryem Touzani. « C’est assez éloquent pour ne pas être relevé », dit-il.

« Il faut souligner également que cette présence est importante pour la cinéaste et l’équipe du film. Il faut attendre maintenant la réaction des cinéastes et du public après la projection du film », prévient Bilal Marmid. « Ce sera très déterminant pour la suite de la carrière de Meryem Touzani. C’est un double tranchant qu’elle joue là ».

La sélection des films en compétition officielle a été dévoilée jeudi 18 avril par le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, et le président du jury, le Mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu. Elle comprend au total dix-neuf longs métrages.

C'est le film «The Dead Don’t Die» du cinéaste américain Jim Jarmusch, qui fera l’ouverture de cette 72ème édition.

Le festival international du film de Cannes sera marqué, cette année, par la remise d’une palme d’or d’honneur à l’acteur français Alain Delon pour «honorer sa magnifique présence dans l’histoire du 7ème Art».