chroniques

Toi à Alger, moi à Rabat, c’est une poigné de minutes qui nous sépare à vol d’oiseau. Alors pourquoi je te sens si loin, si distant tout en feignant la proximité ?...