TSA accuse Algérie Télécom d'avoir violé ses libertés fondamentales

5437685854_d630fceaff_b-
507
Partager :

Dans un article paru ce jeudi 12 octobre, TSA indique que ses sites (version arabe et française) sont inaccessibles sur le réseau d'Algérie Télécom. TSA parle de violation de trois libertés fondamentales par le réseau ADSL

Selon TSA, le blocage a débuté le 5 octobre dernier, empêchant ainsi ses lecteurs de se connecter sur le site. Le site algérien indique également que les tentatives pour obtenir des explications à ce blocage ont été vaines.

Face au refus d'Algérie Télécom de coopérer et à la tentative du gouvernement d'expliquer ces faits par un problème technique, TSA reste sceptique. Pour lui, il s'agit d'une opération clandestine que personne ne veut assumer.

TSA souligne qu' Algérie Télécom a violé trois libertés fondamentales. La première est "une atteinte flagrante à la liberté de la presse. TSA est le média le plus consulté d'Algérie avec plus de 7 millions de visites mensuelles pour ses deux versions. Nous sommes connus pour notre sérieux, notre rigueur et notre indépendance dans le traitement de l'information. Nous bloquer est une atteinte à la liberté d'expression. Et nous tenons plus que tout à cette liberté", écrit TSA.

Toujours selon ce dernier, Algérie Télécom "viole délibérément les engagements de l'Etat algérien" en matière d'accès à Internet.

Et pour finir, TSA déclare qu'Algérie Télécom porte atteinte à la liberté d'entreprendre.