Casablanca, El Jadida, la police à l’œuvre

5437685854_d630fceaff_b-
201
Partager :

Rabat - Une patrouille de motards relevant du district de sûreté d'Ain-Sbaa Hay-Mohammadi à Casablanca a procédé, dimanche dernier, à l’arrestation de deux individus, dont un aux antécédents judiciaires, soupçonnés d’usurpation d’identité, vol sous la menace de l’arme blanche et d'avoir exposé au danger des fonctionnaires de police.

La patrouille avait interpellé les deux mis en cause, à bord d'une moto, en flagrant délit de possession d’une arme blanche dans des circonstances susceptibles de mettre en danger la vie des citoyens et leurs biens, indique mardi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les deux prévenus ont refusé d’obtempérer et tenté de s'enfuir, mais les policiers les ont pourchassés tout en enregistrant leur intervention.

Les efforts déployés par les éléments de la patrouille, en dépit des risques encourus, ont permis l’interpellation des deux mis en cause et la saisie de leur arme blanche ainsi que six téléphones portables volés, précise la même source, notant que l’un des prévenus a tenté d’induire en erreur les éléments de la police en se présentant sous la fausse identité d’un mineur délinquant.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, au cours de laquelle les éléments de la patrouille ont fait preuve d’un sens élevé de professionnalisme et de sacrifice afin de garantir la sécurité des citoyens et préserver leurs biens, conclut le communiqué.

El Jadida : La DGSN a réagi  à la vidéo d'une femme prétendant avoir été victime d'actes criminels dangereux

Rabat - La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué avoir réagi avec "célérité et grand sérieux" à la vidéo publiée sur Facebook et montrant une femme qui prétend avoir été victime d'actes criminels dangereux à El Jadida sans que les services de sûreté ne réagissent sérieusement à sa plainte et que la personne objet de ses griefs a été libérée par abus de pouvoir.

En vue d'éclairer l'opinion publique et de lever toute confusion, la DGSN a affirmé, dans un communiqué, que les faits évoqués par la plaignante ont fait l'objet d'une intervention de sûreté, selon une procédure judiciaire, cinq minutes seulement après la réception d'un appel sur la ligne téléphonique gratuite 19, précisant que l'intervention a conduit au placement du suspect en garde à vue avant de le déférer devant le parquet compétent qui détient les pleins pouvoirs pour décider de l'issue judiciaire. 

La DGSN a dit avoir reçu un appel téléphonique du mari de la plaignante dimanche dernier à 03H45 faisant état de dégâts matériels causés à son véhicule par des personnes faisant du bruit au niveau de l'avenue Al-Nasr d'El Jadida, ajoutant qu'elle a dépêché une patrouille de motards sur les lieux.

La patrouille a constaté les dégâts sur la voiture de la partie plaignante et a arrêté le mis en cause qui se trouvait en état d'ébriété avancé, a relevé la même source.

Le suspect a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, avant d'être déféré devant la justice lundi matin, d'après le communiqué. 

La Direction, qui assure que ses services ont appliqué la loi dans cette affaire, dément les déclarations erronées au sujet de ses fonctionnaires, soulignant que les investigations menées ont fait ressortir l'absence de toute intervention ou favoritisme ou abus de pouvoir durant l'enquête. 

El Jadida: Un repris de justice arrêté pour tentative de braquage d'une agence de transfert d'argent

Rabat - Le service préfectoral de la police judiciaire d'El Jadida a arrêté, mardi, un individu aux multiples antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans une tentative de braquage d'une agence de transfert d'argent, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Une patrouille de la police judiciaire était intervenue pour arrêter le mis en cause (43 ans) en flagrant délit d'intrusion dans une agence de transfert d'argent sise rue Ahfir dans l'ancienne médina d'El Jadida, précise la DGSN dans un communiqué, relevant que le prévenu tentait de perpétrer un acte de vol sous la menace de violence dans cette agence.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et les aboutissants de ces actes criminels, conclut la source.